Eutopie N°2, la rose encensée

Avec un peu de retard, je reprends ici le chemin suivi par les amants imaginaires d’Eutopie. En toute logique, l’étape suivante est le parfum dénommé N°2 et présenté comme étant un « floriental ».

Les parfums de la Marque Eutopie se présentent tous dans le même flacon, la couleur du verre et du coffret changeant d’une fragrance à l’autre. Le flacon « juliettehasagun-esque » dans sa version N°1 s’en distingue ici grâce à une livrée d’un noir profond qui lui donne un air de bouteille d’encre de Chine. L’ensemble est classique mais élégant, prouvant une fois de plus qu’il est impossible de faire une faute de goût avec le noir.

eutopie-no-2

La fragrance a été créée en 2011 par Prakash Narayanan, un parfumeur qui officie dans la filiale indienne de Givaudan. Autant Eutopie N°1 me semblait hésiter entre l’Orient et l’Occident sans prendre parti, autant Eutopie N°2 a choisi son camp : nous sommes là en présence d’un parfum oriental sans aucune équivoque.

Comme beaucoup de parfums orientaux, Eutopie N°2 annonce d’emblée la couleur : la rose, l’encens et le bois de oud sont présents dès le premier coup de narine et ils le resteront jusqu’au bout, accompagnés cependant d’une note amère qui m’évoque irrésistiblement l’odeur du caoutchouc des chambres à air… L’alliance de cette curieuse amertume avec les bois exotiques fait penser à un cuir brut à l’ancienne, celui qu’on obtient en parfumerie à partir de l’écorce de bouleau.

Ce parfum WYSIWYG a un développement très linéaire, sur la mouillette mais aussi sur la peau : les matières premières restent les mêmes et s’expriment dans le même ordre. Mais il recèle tout de même une particularité : comme le parfum N°1, N°2 joue à inverser la pyramide olfactive. Au lieu de débuter par des notes florales qui laissent la place aux notes boisées, c’est ici le bois qui s’exprime d’abord avant de se mettre progressivement en retrait pour laisser s’épanouir la rose et sa facette safranée qui apporte de l’originalité à ce cœur floral nimbé d’un nuage d’encens.

Une autre originalité de cette création est de se différencier des autres parfums à base de bois de oud en travaillant cette matière première sous la forme du bakhour. Dans les pays arabes, on désigne par ce nom un pot-pourri d’écorces de bois d’agar imprégnées d’huiles parfumées à base d’ambre, de musc, de santal ou d’encens que l’on fait brûler sur des petits braseros. Le bakhour est en quelque sorte une version humble du bois de oud, mais utilisé en parfumerie il se révèle plus subtil que la matière première à l’état brut dont l’intensité a tendance à tout emporter sur son passage ! Cet oud là présente une facette légère et joueuse, on le découvre moins hiératique.

Au final, Eutopie N°2 est intéressant car c’est un parfum qui réconcilie les contraires : un mélange de rudesse et de douceur, d’écorces rugueuses et de pétales de rose. Il ne faut cependant pas en attendre une trop grande originalité, en grande partie à cause de sa rose très classique. De la même façon que voyager en Thaïlande est une façon idéale de découvrir l’Asie du Sud-Est pour la première fois, ce N°2 est une bonne façon de découvrir les vrais parfums orientaux, ceux que l’on sent sur place. Sa facilité d’accès le rend attrayant pour un nez occidental, mais peut-être est-t-il trop « déjà vu » sur le marché qu’il cible. Eutopie N°2 est une rose joliment encensée… mais trop sensée à mon goût.

Eutopie N°2 : Vaporisateur Eau de parfum 100 ml – 155 €

Hervé Mathieu

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s