Non-fiction (III)

Regardons les choses en face : il n’y a plus tellement de secteurs économiques dans lesquels la France pèse un poids significatif. Nos pouvoirs politiques, toujours sous l’influence d’un général de Gaulle héraut de la grandeur de la France, ne jurent que par l’armement, les transports ferroviaires et aériens, le pétrole, le nucléaire… Grands. Nobles. Puissants !

Mais en réalité, une fois mise de coté la volonté de puissance d’une industrie en forme de substitut phallique, qu’en est-il vraiment ?

Evidemment, nos hommes politiques ne s’imagineraient pas une seconde aller à l’autre bout du monde pour aller promouvoir des parfums, des crèmes anti-rides et des fonds de teint ! Pas plus qu’ils n’iront taper du poing sur la table à Bruxelles pour exiger des modifications à la Directive Européenne 76/768/CEE sur les cosmétiques ! Pas assez viril, pas assez Gaullien !

Et pourtant, aujourd’hui, quels sont les secteurs économiques sur lesquels les Français sont en position de domination, intellectuelle comme économique ? Où trouve-t-on des entreprises qui rayonnent sur le monde entier sans l’aide d’aucune subvention ? Y a-t-il un seul groupe français qui soit présent dans autant de pays étrangers, dont les produits sont utilisés par autant de consommateurs que L’Oréal ? Une marque française aussi prestigieuse que Chanel ? Une industrie française qui, de façon plus générale, soit aussi crédible au niveau mondial que la parfumerie ?

Pourtant, tout le monde semble s’en moquer… Les producteurs de camembert au lait cru ou de vin, les chocolatiers – pour n’en citer que quelques-un, ont su constituer des groupes de pression et mobiliser hommes politiques et média pour défendre leurs intérêts. Et les parfumeurs ? Rien.

Dans l’indifférence, on dénature des joyaux olfactifs qui font autant pour le rayonnement de la France et sa balance commerciale qu’Airbus… Personne ne vient défendre les ingrédients de la belle parfumerie, celle qui fait rêver le monde entier et qui fait partie de notre patrimoine national mais qu’aucune galerie n’expose. Petits trésors minuscules, fragments de vie et d’histoires d’amour, mais aussi chiffres d’affaire, bénéfice, emplois nationaux…

(à suivre)

Hervé Mathieu – Fragrance Forward

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s