No drugs, no sex please, we’re British

C’est la deuxième censure d’une publicité pour le parfum en Angleterre.

Après le spot TV du parfum Heat de Beyoncé qui montrait la chanteuse brûlante et transpirante sur la musique de « Fever », ce sont aujourd’hui les parfums Yves Saint Laurent qui offusquent l’autorité des normes publicitaires en Angleterre, laquelle a décidé de retirer la publicité de Belle d’Opium des écrans.

La cause : les plaintes de 13 personnes qui ont estimé que la publicité était offensante.

«Même si nous n’avons pas considéré que faire de la publicité pour un produit intitulé  Opium n’était pas choquant, (…) nous avons estimé que les gestes de la femme simulaient la prise de drogue et ses effets sur l’organisme. Nous avons donc conclu qu’il était irresponsable et inacceptable de la diffuser».

De quels « gestes de la femme » parle-t-on ? Dans le spot tourné par Romain Gavras, Mélanie Thierry passe rapidement sa main sous son nez avant de terminer sa danse face contre terre, au son d’une voix off: « Je suis ton obsession. Je suis Belle d’Opium ».

A défaut d’avoir excité les amateurs de parfums, Belle d’Opium réussit au moins à scandaliser quelques Anglais pudibonds. On a le sulfureux qu’on peut.

Hervé Mathieu – Fragrance Forward

Publicités

4 Commentaires

  1. Nezen

    Certains parfums prennent un coup de vieux, qui ne leur conviennent décidement pas…évitons le botox, et les mamies nostalgiques

  2. Hervé Mathieu

    Le « revamping » de certains jus historique n’est pas une hérésie en soi. Dans certains cas cela leur redonne une nouvelle jeunesse, comme avec l’Eau Première de N°5. Dans d’autres c’est juste une trahison : des jus superbes simplifiés sans nuance ou ensevelis sous des facettes à la mode.

    • Nezen

      D’accord pour l’eau première N°5
      Malheureusement dans le cas d’Opium ou de certains Dior le seul exercice sur lequel on mise : est l’image.
      Opium avait de la gueule, on appréciait ou pas son parfum …aujourd’hui il ne reste que du visuel

      • Hervé Mathieu

        La plupart des « modernisations » de grands parfums classiques n’ont pas de quoi enthousiasmer. Nées dès le départ d’un manque d’imagination, leurs fragrances manquent souvent d’inspiration… Heureusement il y a des exceptions comme Coco Mademoiselle ou Dior Chérie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s